514 507-7555 info@parcsante.ca

  • https://www.facebook.com/parcsante/
1- J’ai peur des ajustements avec craquements, surtout au cou, est-ce que je peux en parler?

L’ajustement avec cavitation n’est pas le seul outils de traitement. Il est même important d’en discuter avec votre chiropraticien. Nous effectuons toujours un examen complet, avec radiographies si nécessaires, pour déterminer si vous pouvez bénéficier d’un ajustement avec cavitation. Par contre, si vous n’êtes pas à l’aise, parlez-en à votre chiropraticien et vous pourrez trouver ensemble une façon autre d’effectuer vos soins.

2- Pourquoi venir à la clinique?

Pour une évaluation professionnelle de votre posture, de vos muscles, de vos nerfs, de vos articulations, etc. Pour des soins complets et actuels, avec approche sportive, et adaptée à votre condition et vos objectifs. Pour des recommandations pratiques simples et efficaces à faire soi-même qui peuvent grandement accélérer les résultats. Pour une opinion précise et honnête. Pour un beau choix d’être en meilleure forme pour longtemps. Pour une famille et des enfants pétants de santé. Et plus, plus, plus.

3- J’ai déjà consulté plusieurs professionnels, est-ce que les chiropraticiens de la clinique pourront quand même m’aider?

Avec un examen complet nous pourrons vous en informer. Nous utilisons nos connaissances complémentaires pour approfondir nos examens physiques et nos soins. Notre approche sportive, nos autres techniques et notre travail de collaboration à deux chiropraticiens font que nous pouvons vous évaluer d’une façon approfondie et discuter avec vous des possibilités de soins, si nécessaires. Nous collaborons également avec plusieurs centres professionnels de santé de la région et nous pouvons vous guider vers des personnes que nous jugerons nécessaires pour vous.

4- Les soins vont durer combien de temps? Est-ce que je dois y aller à vie?

La durée des soins dépend du choix de chaque personne. Certains ne veulent qu’être soulagés, ils choisissent donc des soins de soulagement seulement. D’autres veulent être soulagés au début bien sûr, mais veulent aussi corriger leur problèmes et leur posture pour du plus long terme, pour éviter les rechutes, améliorer leur forme générale ou leur performance sportive. D’autres veulent également des soins de maintien ou de prévention, soit 1x par mois, 1x par saison, 2x par année, selon de leur besoin et de leur condition.

Ceux qui choisissent des soins de maintien iront chez leur chiropraticien régulièrement, pour maintenir un meilleur état de santé, dépister des débuts de problèmes et les corriger immédiatement. Les soins de maintien ou de prévention permettent de réduire les effets négatifs du stress au quotidien et de maintenir une vie active longtemps.

5- Combien les soins peuvent coûter?

Selon qu’ils désirent des soins de soulagement seulement, de correction ou de maintien, nous leur indiquerons ce que nous estimons nécessaire en temps et en rencontres. La plupart des gens nous le demande pour pouvoir organiser leur horaire et leur budget. Il arrive souvent que les résultats sont plus rapides que prévus, les soins sont alors écourtés et c’est ce que nous désirons. Nous voulons que les soins soient rapides et efficaces.

6- Est-ce que les chiropraticiens de la clinique peuvent soigner ma condition?

Nous soignons régulièrement des conditions telle que des sciatiques, entorses, hernies discales, migraines, maux de tête, troubles de la mâchoire, douleurs aux épaules, aux genoux, aux pieds, etc.  Nous travaillons également avec des sportifs pour améliorer leurs mouvements, endurance ou puissance. Nous soignons également les femmes enceintes.

7- Est-ce que les patients doivent suivre tous le même genre de soins?

Chacun des soins est adapté selon chaque personne. Ce qui veut dire, par exemple, que pour certains, nous allons utiliser des techniques sportives musculaires dans une région précise et travailler la posture globale, pour d’autres nous allons mobiliser les pieds et relaxer la musculature au départ pour ensuite recommander du renforcement. Chaque individu est bien unique, comme les soins qu’il a besoin.

Nous adorons aussi donner des devoirs et recommandations à faire à la maison. Généralement, les gens veulent et recherchent une façon d’accélérer leur guérison par des petits gestes qu’ils peuvent poser eux-mêmes.

8- Est-ce que les traitements sont longs?

Certains patients ne désirent qu’un soulagement, alors que d’autres veulent être soulagés d’abord, mais cherchent également à améliorer leur condition pour éviter les rechutes. Certains désirent également des soins préventifs et la fréquence de ces soins dépend de chacun, de leur travail, leur stress et de leur état de santé. Certains viennent donc aux 6 mois et, pour leur mode de vie, il s’agit d’une bonne fréquence, alors que pour d’autres, les visites au mois sont très remplies et thérapeutiques. La fréquence et la durée dépend donc de la condition et du choix des patients pour leur santé.

9- Est-ce que je peux continuer à m’entraîner durant le traitement?

Oui. Vous pouvez normalement, à moins de souffrir de douleur importante, continuer vos activités régulières. Il n’est toutefois pas recommandé de commencer quelque chose de nouveau pour les deux premières semaines, comme un nouveau sport ou un nouveau programme d’entraînement.

10- Est-ce que les heures de rendez-vous sont respectées?

Toujours. Il n’arrive que très rarement qu’un imprévu survienne, mais généralement vos heures de rendez-vous sont bien respectées.

11- Est-ce que je peux me faire masser aussi?

Bien sûr, le massage est même généralement complémentaire aux soins, à moins d’avis contraire de votre chiropraticien. Discutez-en avec lui.

12- Quelle est la formation d’un chiropraticien?

La formation de base des chiropraticiens est pour tous la même. Il s’agit d’un doctorat universitaire de chiropratique. Parmi les professionnels de la santé , ce sont les seuls avec les médecins, les optométristes, les vétérinaires, les podiatres et les dentistes à posséder la formation universitaire nécessaire et l’obligation légale de poser un diagnostic précis dans leur champ d’expertise.

Il est important de le mentionner, car pour chaque nouveau patient, les chiropraticiens doivent faire plusieurs tests initialement, c’est-à-dire des tests musculaires, neurologiques et articulaires, ils doivent évaluer la posture, ainsi que prescrire et évaluer des radiographies si nécessaires. Suite à cette évaluation, les chiropraticiens sont généralement en mesure de poser un diagnostic précis et de recommander les soins appropriés.

13- Est-ce que les chiropraticiens utilisent les mêmes techniques?

Il existe plusieurs façons de pratiquer la chiropratique. Une clinique peut fonctionner d’une telle façon et une autre, soigner avec une approche différente. Comme dans plusieurs professions, suite à l’obtention du diplôme d’étude, nous pouvons choisir de nous concentrer dans un champs de pratique ou de poursuivre des formations pour se spécialiser.

14- Quelle est l’approche de votre clinique?

Après nos doctorats, nous avons choisi d’effectuer plusieurs autres formations complémentaires dont des formations approfondies en sport, en neurologie et en techniques de mobilisations douces. Ce qui fait que pour certains patients nous utilisons des techniques plus sportives très en profondeur, alors que pour d’autres, nous allons opter pour une approche plus douce, selon l’évaluation et les conditions de chacun.

Il est pour nous toujours important de maintenir à jour nos connaissances en santé. Nous sommes donc régulièrement en formation continue pour actualiser nos soins.

15- Est-ce que des exercices peuvent m’aider?

Nous adorons donner des devoirs et recommandations à faire à la maison. Généralement, les gens veulent et recherchent une façon d’accélérer leur guérison par des petits gestes qu’ils peuvent poser eux-mêmes, mais ces gestes doivent être poser en étape et au bon moment. La glace, la chaleur, les étirements, le renforcement, l’alimentation, doivent respecter l’étape de guérison de la condition pour être bénéfiques.

Effectuer des exercices alors que les articulations vertébrales ont une mauvaise mobilité peut entraîner des blessures ou une usure prématurée des articulations. Il est donc important de consulter un professionnel qualifié pour poser un diagnostic sur votre condition et l’étape de guérison à laquelle vous êtes rendue. Il pourra alors vous recommander les bons exercices à faire pour vraiment vous aider.

16-Pourquoi aller chez le chiropraticien si je n’ai pas de douleur?

Tel que discuté dans de nombreux ouvrages, le maintien d’une bonne santé passe par de saines habitudes alimentaires, une attitude positive et l’exercice. Ces trois facteurs s’influencent l’un l’autre. L’exercice signifie le mouvement régulier et le sain mouvement du corps implique un bon entretien de la colonne vertébrale. L’entretien de la colonne vertébrale est un atout majeur de santé reconnu. D’ailleurs, les chiropraticiens sont parmi les groupes de professionnels les plus en santé selon les données de compagnies d’assurances. Comme aller chez le dentiste pour un nettoyage, on devrait tous consulter notre chiropraticien pour une évaluation régulière et préventive. Un bon entretien veut dire une meilleure forme et moins de risque de blessure à long terme.

17- Est-ce que la chiropratique est scientifiquement prouvée?

Bien sûr. C’est pourquoi les chiropraticiens doivent obtenir un doctorat universitaire pour pouvoir pratiquer. Il constitue un des programmes universitaires les plus chargés en crédits après la médecine. L’entretien de la colonne vertébrale est un atout majeur de santé reconnu. Mécaniquement, elle constitue le pivot du corps humain pour tout mouvement et neurologiquement, elle est directement reliée par le système nerveux à tout ce qui se passe dans le corps.

L’étude du cerveau et du sytème neuro-musculosquelettique est une science en pleine expansion qui nous livre des secrets surprenants et qui nous rappelle à quel point le corps humain est merveilleusement fait.

18- Qu’est-ce qui fait que les vertèbres coincent ou se “déplacent”?

On ne parle pas de déplacement, mais de subluxation ou dérangement intervertébral. Il a été démontré que lorsque les vertèbres suite à une blessure ou un mauvais mouvement sont mal positionnées, les surfaces des articulations frottent légèrement au lieu de glisser et irritent le cartilage. Alors, les muscles très profonds qui sont situés entre chaque vertèbre de cette région se contractent pour protéger la zone irritée. Cette contraction, cette raideur, bloque le mouvement des vertèbres. Les récepteurs de mouvement dans les joints ne sont donc plus actifs et le cerveau ne peut plus bien percevoir l’alignement et l’état de tension du muscle. Il s’en suit tout une cascade de raideur, compression, inflammation et tension.

19- Depuis quand existe la chiropratique?

Officiellement 1895, mais elle se pratique depuis des millénaires à travers le monde. Le premier médecin reconnu, Hippocrate, disait que pour tout problème de santé, on doit toujours vérifier l’état de la colonne vertébrale. La chiropratique est aujourd’hui très répandue. Il s’agit de la 3ième profession la plus répandue après la médecine et la dentisterie. D’ailleurs, de nos jours, de plus en plus de gens reviennent à l’importance d’entretenir, de soigner et de renforcer la colonne vertébrale. Le Yoga, le Pilates et les arts martiaux en sont des exemples.

Notre corps humain est fascinant. La neurologie, la psychologie et la médecine commencent à peine à percer ses secrets. Les médecines orientales et méthodes traditionnelles prouvent scientifiquement aujourd’hui des observations qui ont traversé des millénaires.

Notre passion est de partager ses connaissances scientifiques actuelles, ainsi que des notions anciennes en processus d’étude, mais éprouvées, afin que chacun puisse bénéficier du meilleur de sa forme et de l’énorme potentiel de notre cerveau. Nous voulons offrir les meilleurs soins possibles avec ouverture et collaboration.

21- Pourquoi y a-t-il craquement (cavitation) parfois lors d’un traitement chiropratique?

C’est le même phénomène que lorsqu’on se fait craquer les articulations des doigts. Le son est dû à un effet de vaccum, un peu comme lorsqu’on fait sauter le bouchon d’une bouteille de vin ou de champagne. Quand il y a trop de pression dans l’articulation, il se produit comme une succion. Si on libère la succion par un petit mouvement rapide, on peut entendre un POP. Il peut être facile de se faire craquer, mais l’ajustement est une technique beaucoup plus précise, où l’on cherche à redonner du mouvement dans une direction précise avec une vitesse précise pour un effet à la fois mécanique et neurologique. L’ajustement est un outil puissant spécifique aux chiropraticiens, physiothérapeutes et médecins formés spécifiquement pour cette technique.

On peut toutefois ajuster sans POP, sans craquement, avec des appareils spécifiques ou par de nouvelles techniques. Un ajustement chiropratique ne fait donc pas nécessairement toujours POP.

22-Pourquoi faut-il plusieurs traitements pour corriger les subluxations vertébrales?

Les muscles et les ligaments, étant habitués à travailler d’une certaine façon, vont avoir tendance à replacer les vertèbres dans leur position initiale. Le cerveau même a développé une image fausse de ce qu’il prétend être droit et normal. C’est pourquoi, la répétition des traitements va stimuler et habituer les muscles, ligaments et capteurs à accomplir leurs tâches de façon plus adéquate. C’est ainsi qu’avec le temps nous pourrons diminuer la fréquence des ajustements.

Comme les soins en orthodontie, le dentiste installe des broches pour replacer les dents. Bien que les dents seront droites rapidement, le patient devra garder ses broches pendant au moins 2 ans, afin de stabiliser le travail accompli. Les subluxations vertébrales se forgent au fil des ans. Ce qui prend des années à former, peut prendre du temps à se corriger. Seul un examen complet pourra indiquer ce dont vous avez besoin.

23- Pourquoi certains symptômes (par exemple la raideur) augmentent-ils après les premiers traitements?

Alors que certains peuvent se sentir raqués, d’autres peuvent se sentir soulager immédiatement et c’est ce qui se produit la plupart du temps. Certaines vertèbres n’ont pas bougé depuis des années, et comme c’est le cas pour un exercice que vous n’avez pas pratiqué depuis longtemps, vous pouvez effectivement ressentir des courbatures. Cette situation est passagère et les douleurs s’estomperont en 24-48 heures normalement. On les ressent comme une raideur normale d’entraînement.

Selon chaque personne, le traitement sera adapté pour être agréable, mais efficace. Nous travaillons toujours en collaboration avec le patient pour que ses soins soient à la fois thérapeutiques et confortables.

24- Pourquoi certaines personnes réagissent plus lentement que d’autres aux traitements?

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette situation :

-la chronicité, c-à-d. plus le problème est de longue date et plus normalement il faut du temps pour le corriger ;

-un dur travail et des activités difficiles peuvent retarder les résultats;

-l’âge, c-à-d. plus nous sommes âgés et plus la guérison peut être  lente ;

-le degré de stress retarde aussi la guérison.

Normalement, après 2-4 rencontres, nous pouvons mieux évaluer combien de rencontres environ sont nécessaires. Il s’agit bien sûr d’une approximation, mais comme les gens cherchent à comprendre leur besoin, nous leur estimons toujours ce que nous croyons. Normalement après 5-6 rencontres, nous devrions observer une différence dans la plupart des cas. Sinon, nous effectuerons d’autres tests, nous évaluerons s’il est nécessaire de collaborer avec d’autres professionnels (massothérapeutes, physiothérapeutes, acuponcteurs, médecins) ou nous vous référons à un autre professionnel reconnu pour d’autres tests.

Nous combinons également plusieurs techniques de soins pour trouver l’approche qui nous donne le plus de résultats selon chaque individu. Nous aimons beaucoup partager de petits trucs simples à faire à la maison qui peuvent grandement accélérer les soins (alimentation, exercices, ergonomie, etc). Ses petits trucs peuvent écourter de beaucoup le nombre de rencontres nécessaires.

Notre objectif est toujours de soulager la personne le plus rapidement possible, de façon plus durable avec des techniques éprouvées et reconnues. Selon les objectifs de chacun, nous voulons aider à obtenir des résultats concrets.

25- Pourquoi, suite à un traitement, j’ai parfois envie de dormir?

La stimulation nerveuse lors des traitements provoque un relâchement de tension et la fatigue accumulée refait surface. Ne cherchez pas à combattre cet effet et reposez-vous.

26- Pourquoi y a-t-il eu une rechute alors que tout allait bien?

C’est simplement une indication qu’il n’y a pas de lien direct entre les symptômes et l’état de santé de la colonne. Comme la carie, qui peut être bien avancée avant d’être douloureuse, l’absence de douleur ne veut pas dire que tout fonctionne bien. Ainsi, une rechute est possible tant que le problème n’est pas complètement corrigé.

27- Est-ce qu’un ajustement vertébrale fait mal?

L’ajustement vertébrale effectué par un chiropraticien ne fait pas mal, mais peut-être dangereux et douloureux s’il est administré par quelqu’un qui n’est pas formé. Pour nous, il est important de respecter le confort de chaque personne. Nous cherchons un équilibre entre le maximum de résultats et la tolérance du patient.

Share This