Lorsqu’arrive une blessure pendant la pratique d’un sport, le premier réflexe est souvent de prendre du repos, de surélever la zone concernée et de mettre une compression avec un bandage. Bref, le fameux « RICE ». Ou encore le « MEAT » qui prône le mouvement et l’exercice non-douloureux, les analgésiques ainsi que les thérapies manuelles. Saviez-vous que votre ostéopathe entre dans cette dernière catégorie et peut jouer un rôle, même lorsqu’une blessure est récente?

coureur à piedsBien entendu, dans certains cas, il est bien plus urgent d’aller consulter un médecin! Par exemple, si une fracture est suspectée, si une chirurgie est nécessaire ou après un choc à la tête. Dans le doute, le médecin est le premier intervenant à aller voir car lui seul peut poser un diagnostic. De plus, les chiropraticiens peuvent aussi poser des diagnostics musculosquelettiques. À noter qu’en cas de fracture, il est recommandé d’attendre la pleine consolidation avant de consulter en ostéopathie. Également, après une chirurgie, la cicatrice doit être complètement guérie et non-douloureuse avant de la travailler. Bien sûr, l’ostéopathe ne peut pas intervenir en cas d’hémorragie.

Une fois que le diagnostic est posé par le médecin ou le chiropraticien et que l’urgence est écartée, l’ostéopathe peut intervenir. Par exemple, dans le cas d’une entorse de cheville, on voudra diminuer les traces de l’impact dans les tissus de la cheville et du pied. Le but sera alors de réaligner les fascias. Dépendamment de comment la blessure s’est produite, l’ostéopathe peut aussi vérifier que le bassin, la hanche et le genou soient équilibrés.

Par le travail de réalignement des fascias, on améliorera aussi la circulation sanguine car beaucoup de réseaux vasculaires passent à travers ceux-ci. Cela augmentera donc l’apport de sang pour la guérison des tissus, mais surtout le drainage de l’inflammation de la zone blessée. Car un des principes de l’ostéopathie énonce que « l’artère est absolue ». Cela signifie de libérer la circulation sanguine. Évidemment, tout ceci se fait par un toucher très doux et des mobilisations qui ne doivent pas créer de douleur.

Normalement, une ou deux séances en phase aigüe sont indiquées en ostéopathie pour la zone blessée. On laisse ensuite les processus de guérison du corps faire leur travail. Lors de l’entorse de cheville, la marche avec les béquilles peut créer certains inconforts. On peut alors aussi travailler le bassin et le dos pour diminuer les tensions musculaires.

Lorsque la marche redevient possible et que la rééducation commence à se faire, l’ostéopathe peut aider la mobilité des articulations, autant pour la cheville et le pied blessés que pour le membre inférieur au complet ainsi que le bassin et le dos.

Toute cette démarche pendant la guérison est également une démarche de prévention. En effet, une cheville qui a subi une entorse qui a mal guérie et/ou a été mal rééduquée est à risque d’en subir d’autres. Les articulations auront eu tendance à se rigidifier, à être moins mobiles, et donc, à avoir moins de capacité d’adaptation. Ceci est aussi vrai pour bon nombre de blessures dans le corps!

Comme le conseillent le « PEACE » et « LOVE », le retour au sport devra être graduel et ne pas provoquer de douleur après tout type de blessures. Les exercices cardiovasculaires sont également excellents pour augmenter la vascularisation des tissus blessés, et donc, leur guérison.

Une fois la cheville rétablie et le retour au sport effectué, un exercice simple et efficace pour entretenir la proprioception, la force et l’équilibre est de se tenir debout sur un pied pendant 30 secondes. Vous pouvez fixer un point devant vous pour davantage de stabilité. Si cela est trop facile, vous pouvez regarder à différents endroits. Cela aura tendance à vous déstabiliser. Vous pouvez également fermer les yeux, toujours en vous tenant sur un pied. Cela sera probablement beaucoup plus difficile! Essayez de tenir 10 secondes ainsi. Ce sont d’excellents exercices que j’utilise moi-même pour diminuer les risques de chutes en randonnée. Cela est aussi applicable pour la course et aussi pour la vie de tous les jours.

Pour terminer, ayez en tête qu’une blessure bien guérie aura plus de chances de rester en santé longtemps!

Julie Couture-Tétreault D.O.

 

Sources

Dubois, B., Esculier, J-F. (2020). Soft-tissu injuries simply need PEACE and LOVE. British Journal of Sport Medecine, 54(2), https://bjsm.bmj.com/content/bjsports/54/2/72.full.pdf

Esch, K. (2018, 28 janvier). Open Access and Open Data – Tv Channel. [Vidéo]. Récupéré de https://www.youtube.com/watch?v=vruceY1js5U&t=1s

Sports Physiotherapist. (2010). RICE or MEAT Protocol for Acute Ligament Sprain Treatment. Récupéré de http://www.thesportsphysiotherapist.com/rice-or-meat-protocol-for-acute-ligament-sprain-treatment/

Partager

Pour partager cet article, cliquez sur Facebook ou Gmail